Comment se débarrasser des punaises de lit ? Guide des traitements

Ce guide des traitements contre les punaises de lit a été conçu pour aider les personnes victimes d’une infestation qui désirent se débarrasser au plus vite de ces parasites.

Selon la société de désinfection que vous allez choisir les méthodes sont différentes et il en va de même de la préparation du lieu à nettoyer.

Il convient de choisir judicieusement la société qui va intervenir chez vous. Un des services proposés consiste à préparer votre habitation avant l’intervention proprement dite. C’est déjà un gage de sérieux. Il faut aussi considérer l’ancienneté de la société spécialisée, savoir si elle est recommandée ou labellisée par des organes publics (municipalité, conseil général, conseil régional…) ou privés (compagnies d’assurances, associations de consommateurs, syndics…),veiller à ce qu’elle soit assurée contre d’éventuels dommages, exiger un contrat en bonne et due forme, obtenir une obligation de résultats et une garantie jusqu’à l’extermination totale des punaises de lit et s’assurer du sérieux de son service clients ainsi que de sa réputation sur le Web.

Le coût pour une intervention est très variable. En général, il ne doit pas excéder 300 euros par pièce. Pour traiter complètement une maison il faut compter dans les 5000 euros. Certaines sociétés proposent des tarifs au mètre carré à traiter, entre 3 et 5 euros par m². Ce coût ne prend pas en compte le remplacement éventuels des meubles et de la literie qu’il va falloir changer.

Bien se préparer avant le traitement par un spécialiste
La préparation avant l’intervention d’un professionnel de la désinfection se situe entre un grand nettoyage de printemps et un déménagement. Absolument tout ce qui se trouve chez vous doit être examiné. Procéder obligatoirement à un ménage complet et en profondeur de votre intérieur sans rien négliger. Jeter à la poubelle les objets et les vêtements que vous n’utilisez plus depuis des années ou dont vous n’avez plus du tout besoin.
Durant cette phase, toutes les précautions doivent être prises pour vous assurer de ne pas répandre l’infestation en dehors de chez vous. Les objets et vêtements à jeter doivent être placés dans des sacs poubelle fermés pour éviter que les punaises de lit ne contaminent l’immeuble où vous habitez ou des voisins qui voudraient récupérer ces objets. Pour éviter tout problème, écrivez en gros Attention Punaises de lit sur tous les sacs poubelle que vous mettez aux ordures.

Pour faciliter le travail de l’équipe d’intervention, videz tous vos placards, armoires, tiroirs… Faites nettoyer vos vêtements qui le nécessitent en utilisant un sac de transport différent pour les emmener et un autre pour les ramener du pressing ou de la laverie. Ceci afin d’éviter de ramener des punaises de lit après le nettoyage des vêtements. Pour les vêtements nécessitant un nettoyage à sec, conservez les dans des housses hermétiques au moins pendant un mois au cas ou vous devriez à nouveau traiter votre habitation si le première intervention n’a pas été suffisante.

Utiliser un aspirateur professionnel avec un filtre HEPA (Hight Efficienty Particulate Air – Haute efficacité pour les particules d’air) inférieur à 0.3 microns pour éviter que trop de particules allergènes ou même des parties d’insectes (œufs, larves…) ne s’échappent dans l’air. Assurez-vous que les sacs d’aspirateur soient convenablement fermés avant de les mettre à la poubelle.

Le linge de maison, la literie, les couettes, les couvertures, les taies d’oreiller… ne peuvent pas être traités avec les insecticides qui vont être employés par le professionnel pour décontaminer votre maison. Pour des raisons évidentes de sécurité vous devrez les faire nettoyer avec le reste de vos vêtements.

Tous les tableaux, photos, cadres, posters, affiches… accrochés aux murs devront être enlevés. Ce sont de vrais nids à punaises de lit, dans l’idéal il faudrait s’en débarrasser et au moins les traiter à part.

Toutes les peluches, aussi mignonnes soient elles, doivent être traiter à chaud au moins pendant 10 minutes puis mises sous vide dans des sacs hermétiques pendant au moins un mois pour s’assurer que la décontamination a été efficace. Si aucune valeur sentimentale ne vous lie à ses peluches, le mieux est de les jeter.

Les livres, papiers, téléphones, appareils HiFi, Télévisions, ordinateurs, chaussures… et tout ce qui ne peut pas être lavé doit être traité par la chaleur ou par fumigation. La société qui va intervenir doit être à même de réaliser ce travail préparatoire ou vous conseiller pour vous indiquer comment faire. Il s’agit d’un service complémentaire qui n’est pas inclus dans la prestation de base qui peut être facturé plusieurs centaines d’euros.

Le mobilier de l’habitation doit aussi être traité. Chaque type de meubles reçoit un traitement différent. Par exemple, une table de nuit n’est pas traitée de la même façon qu’un lit de bébé qui ne devra en aucun cas être traité avec un insecticide. Dans ce cas particulier on utilise la chaleur ou le traitement par le froid. La fumigation peut aussi être employée car cette technique bien qu’utilisant des insecticides ne laisse aucun résidu chimique  dangereux. Pour des raisons de sécurité on n’emploie ni aérosols ni liquides chimiques agressifs pour traiter un lit d’enfant.

Les matelas, les sommiers, les canapés, les chaises ainsi que tous les autres meubles doivent être traités après avoir enlevé la literie, les couvertures, les oreillers, les dessus de lit… En règle générale un professionnel isolera les pièces de mobilier déjà traitées dans une pièce à part.

Les rideaux doivent être retirés et nettoyés par nettoyage à sec ou traiter à chaud pendant au moins dix minutes. Après le traitement il faut les mettre à part dans des sacs plastiques hermétiques pour au moins un mois.

Les murs doivent être débarrassés de toutes les décorations. Les tapis doivent aussi être retirés et le mieux est de les jeter.

Pendant la phase de préparation en cas d’interrogations ou de doutes sur la marche à suivre, n’hésitez pas à interroger les spécialistes qui vont intervenir. Une bonne préparation est gage d’une désinfection réussie.

Les différents traitements contre les punaises de lit  – Produits et techniques
Utilisation de poudre insecticide : Il existe sur le marché de nombreux produits insecticides à base de poudres. Les professionnels ont tous leur préférence qui varie en fonction du coût du produit et de son efficacité. Les poudres sont supérieures aux pulvérisations car elles ont des effets à long terme et agissent très rapidement voir immédiatement pour tuer les insectes.
Parmi les produits utilisés, on trouve la Terre de diatomée qui est une poudre naturelle ressemblant à du talc faite de résidus d’organismes marins (des algues avec un squelette silicieux que l’on va broyer pour obtenir de la poudre) qui va tuer les punaises de lit par déshydratation. C’est un insecticide naturel sans danger connu pour l’homme qui une fois ingéré par les insectes provoque des lésions de leur tube digestif et sur leur carapace lorsqu’ils entrent en contact avec la poudre. Les lésions entraînent la perte des liquides corporels qui conduisent l’insecte à la mort par déshydratation après quelques jours.
On peut aussi utiliser de la poudre de silice. La poudre réalisée à base d’acide borique quand à elle va tuer l’insecte en le brûlant.
La poudre insecticide est utilisée sur les sols, sous les moulures et les plinthes, sur certains meubles et sur les armatures des lits. On en fait aussi usage pour traiter les tapis et sous les moquettes en décollant leurs coins pour y mettre de la poudre avant de la remettre en place.
L’inconvénient de la poudre insecticide c’est qu’elle fait des saletés en laissant des traces du traitement. Un bon professionnel fera toujours le ménage derrière lui en éliminant toute trace visible de l’insecticide.

Utilisation de liquides : Les insecticides se présentent aussi sous forme liquide qui sont pulvérisés avec un aérosol ou un pulvérisateur à air comprimé.
Le ou les réservoirs contiennent de l’insecticide pour traiter les matelas, les sommiers, les canapés, les chaises… Quand le liquide a séché, il ne laisse que très peu de résidus,  on peut ensuite appliquer de la poudre.
Le premier produit pulvérisé est un insecticide, le second est un produit de type IGR (un pesticide comme par exemple le Ficam D à base de Bendiocarbe) qui stoppe la reproduction et le développement des punaises de lit et de leurs œufs.
Le produit insecticide doit être pulvérisé dans toute l’habitation sans oublier murs, planchers, trous, fissures, encadrements des portes et des fenêtres… La pulvérisation est bien sûr plus rapide que l’utilisation d’une poudre. L’insecticide tue les punaises de lit dès qu’elles sont en contact avec lui en quantité suffisante pour les détruire.
Le gros problème c’est que tous ces produits insecticides sont des dérivés pyréthrinoïdes de la même famille de composés chimiques. Les punaises de lit sont devenues résistantes à la plupart de ces produits comme elles étaient devenues résistantes au DDT il y a quelques années. A New York, ville ultra infestée par les punaises de lit, les insectes sont trois fois plus résistants que ceux rencontrés dans les autres villes aux insecticides Suspend SC et Tempo SC, preuve s’il en est qu’elles s’adaptent très rapidement aux produits. Ces insecticides sont toujours efficaces à certains stades du développement des punaises de lit mais ils doivent être utilisés avec d’autres. Les insecticides sont à base d’organophosphorés, de pyréthrinoïdes et de carbamates utilisés par rotation de trois mois pour éviter que les punaises de lit n’aient le temps de développer une forme de résistance pour une population donnée. C’est quand même assez délicat car de nos jours les organophosphorés et les carbamates ne sont plus utilisés pour traiter les habitations individuelles. On utilise plutôt le Chlorfénapyr très en vogue chez les professionnels sous le nom commercial de Phantom. L’insecticide est efficace mais agit moins vite que les pyréthrinoïdes. Quelques minutes à quelques heures pour un produit à base de  pyréthrinoïde pour une dizaine de jours pour le Phantom.

Attention tous ces produits sont hautement toxiques. La plupart sont en vente libre pour les particuliers. Lisez attentivement les notices d’emploi et surtout les précautions d’utilisation. Un insecticide mal employé peu être très dangereux pour la santé.

Les insecticides laissent des résidus toxiques, c’est à dire qu’ils continuent à agir après le traitement rendant une réinfection plus difficile. Un second passage (ou plus) est souvent nécessaire pour s’assurer de tuer les insectes éclos entre temps. L’inconvénient majeur est qu’une pièce traitée reste inutilisable durant plusieurs jours ou semaines. Une dispersion est aussi observée puisque ces traitements poussent les punaises de lit à fuir et à se cacher plus profondément dans les matelas, les murs, sous les parquets et autres endroits inaccessibles aux insecticides.

Aspirateurs : Les aspirateurs font partie de la boîte à outils des professionnels de la désinfection. Ils sont utilisés en premier lieu pour décontaminer les endroits fortement envahis par les punaises de lit afin d’effectuer le plus gros du travail. D’autre part, dans certaines circonstances on ne peut pas employer de pesticides, on a alors recours à l’aspirateur : hôpitaux, magasins alimentaires, restaurants, écoles, chambre d’enfant…

On s’en sert pour nettoyer les zones fortement touchées pour aspirer les nymphes et les adultes punaises de lit. Il faut savoir que l’aspirateur n’est pas du tout efficace contre les œufs car ils se collent en grappes sur la surface du lieu où ils se trouvent. L’aspirateur sert à décontaminer les joints des meubles, les plis des canapés, l’intérieur des prises électriques, les encadrements… grâce aux divers accessoires qui permettent d’atteindre les endroits où les punaises de lit se cachent et se reproduisent.

En aucun cas on n’utilise un aspirateur ménager classique. On se sert d’aspirateurs professionnels munis de filtres HEPA pour éliminer les plus fines particules sans les rejeter dans l’air. Avec un filtre HEPA efficace on supprime 99.97% des particules faisant 0.3 millimètres de diamètre et plus. En éliminant ces particules on évite tout risque allergène qui pourrait causer de l’asthme ou toute autre réaction allergique. Il est inutile de résoudre un problème en prenant le risque d’en provoquer un autre.

L’aspirateur est un outil pour préparer une habitation à un traitement par les insecticides ainsi qu’un moyen de décontamination de masse complètement sans danger pour l’être humain. Après chaque utilisation, le sac de l’aspirateur doit être convenablement fermé et jeté.

Vapeur : La vapeur est un moyen très efficace pour traiter un certain nombre de surfaces et de meubles : sols, moquettes, canapés, couvertures,coussins, chaises, murs, plafonds… La vapeur peut aussi être utilisée sur les matelas et les sommiers, le long des coutures et à tous les endroits non appropriés pour être soumis à un insecticide. Un nettoyeur vapeur est un outil professionnel qui injecte de la vapeur d’eau à une température supérieure à 120°C à forte pression. A cette température, tous les insectes comme les punaises de lit ou les acariens sont éliminés. Les chiffons et les serviettes placés sur les embouts ou les brosses utilisés pour disperser la chaleur doivent être changés très souvent car dès qu’ils sont trop humides la température n’est plus suffisante pour être assez efficace. Le jet de vapeur projeté doit être aussi rapproché que possible de l’endroit à traiter car sinon la température ne suffira pas à tuer les insectes. La vapeur est efficace contre les œufs, les nymphes et les adultes punaises de lit. Ce moyen respecte l’environnement et ne présente aucun danger pour la santé.

Chaleur : La chaleur est un autre façon très efficace de tuer les punaises de lit. On parle de traitement thermique. La seule difficulté consiste à atteindre et à maintenir assez longtemps une température d’au moins 50°C. A cette température, il faut une heure pour tuer les punaises de lit quel que soit leur stade de développement (œufs, nymphes, adultes). Plus la température est élevée plus l’action de la chaleur est rapide.
La chaleur doit pouvoir circuler et pénétrer partout dans une habitation ce qui n’est pas facile à obtenir. Pour cela on utilise plusieurs réchauffeurs électriques industriels et des ventilateurs à convection.
Il faut veiller à faire monter lentement la température pour éviter tout dommage au meubles et matériels électroniques (télés, hifi, ordinateurs…). Dans ce cas il faut au moins 4 à 6 heures pour atteindre une température convenable propre à tuer les insectes, une heure pendant laquelle il faut maintenir une température d’au moins 50°C et de 3 à 6 heures pour faire baisser la température. Le traitement complet dure donc entre 8 et 12 heures.
Le traitement thermique est sans danger pour l’environnent car il n’utilise pas de produits chimiques. Contrairement aux traitements insecticides, un seul passage est nécessaire pour désinfecter un logement. Ce procédé tue les punaises de lit dans les matelas, les murs, sous les moquettes, sous les lames de parquet…
A cette température, il faut entre 5 et 10 minutes pour tuer les nymphes et les adultes. Une heure est nécessaire pour tuer les œufs. Au delà de 55°C, la mort survient en quelques minutes.
C’est un procédé écologique, il n’y a aucun danger pour la santé mais l’inconvénient c’est qu’on n’est pas protégé d’un retour rapide des punaises de lit (par exemple d’un appartement voisin) car aucun résidu chimique ne reste sur place comme c’est le cas avec un traitement insecticide classique qui agit longtemps après le traitement.
Les traitements thermiques ne doivent pas se faire avec des chauffages d’appoint, des barbecues, des feux ou tout autre dispositif dangereux… Un peu de bon sens s’impose !

Froid : On peut tuer les punaises de lit par le froid à l’aide de produits cryogéniques que l’on pulvérise à l’aide d’équipements spécialisés. Le traitement par le froid est efficace contre les œufs, les nymphes et les adultes par simple contact. Les insectes sont gelés sur place. Aucun produit chimique n’est utilisé, c’est un traitement écologique qui respecte l’environnement. Les professionnels utilisent du dioxine de carbone liquide transformé en neige carbonique extrêmement froide pour tuer les insectes. Le produit est transporté dans des bouteilles sous pression. L’inconvénient outre les énormes précautions à prendre pour manipuler cet équipement c’est qu’aucun résidu ne persiste et que les punaises de lit peuvent réinvestir un endroit dès la fin du traitement par le froid.
Ce type de traitement est surtout utilisé dans les endroits en contact avec de la nourriture : restaurants, cantines, magasins d’alimentation…
L’équipement est cher et demande une maintenance régulière. Il doit être manié par des professionnels spécialement formés à son utilisation. Le traitement par le froid est moins efficace que la chaleur car il ne pénètre pas en profondeur pour atteindre les punaises où elles se cachent. On l’utilise aussi quand tous les autres traitements ont échoué.
Les punaises de lit peuvent survivre plusieurs jours à des températures proches de 0°C. La température de la neige carbonique projetée  est proche de -80°C. Le produit est sec et n’endommage donc pas les équipements électroniques.